FAQ Chirurgie réfractive

Vos questions à propos de la chirurgie réfractive

Qui peut-être opéré de chirurgie réfractive (LASIK/PKR) ?

Pour être opéré, il faut avoir une vision stable depuis au moins deux ans et ne pas avoir de maladie de l’œil ni certaines maladies générales. Il faut également que la cornée soit suffisamment épaisse et régulière.

Peut-on opérer tous les défauts visuels ?

La chirurgie réfractive permet de corriger toutes les amétropies (myopie, astigmatisme, hypermétropie) et la presbytie, si l’ensemble du bilan pré-opératoire ne trouve pas de contre-indication.

Combien de temps dure l’intervention ?

L’intervention dure environ 30 minutes pour les deux yeux.

Opère-t-on les deux yeux en même temps ?

Oui, la chirurgie au laser permet, généralement, de traiter les deux yeux en même temps.

Quel sera le temps de mon séjour à la clinique ?

Il faut prévoir quelques heures sur place. La vision étant floue en post-opératoire, il est préférable de se faire accompagner par une personne capable de vous reconduire.

Peut-on corriger plusieurs défauts visuels associés ?

Oui, plusieurs défauts visuels associés peuvent être corrigés au LASER, en une seule séance opératoire : par exemple en cas de myopie et d’astigmatisme associés.

Est-ce douloureux ?

L’intervention en elle-même est totalement indolore car elle est réalisée sous anesthésie locale avec quelques gouttes de collyre qui vont rendre l’œil insensible. Cependant, une sensation de grain de sable peut être ressentie pendant quelques heures après l’intervention. En cas d’opération par la technique PKR, une sensation douloureuse et une sensibilité à la lumière peuvent exister pendant 2 à 3 jours.

Combien de temps la correction dure-t-elle ?

La correction de la vision est permanente. Votre œil conserve néanmoins toutes ses caractéristiques naturelles et reste soumis aux changements relatifs à l’âge qui surviennent après l’intervention.

L’intervention au LASER est-elle compatible avec la chirurgie de la cataracte ?

La chirurgie de la vision est une technique de surface (on ne rentre pas à l’intérieur de l’œil), donc tout à fait compatible avec une future chirurgie de la cataracte qui consiste à remplacer le cristallin à l’intérieur de l’œil par une lentille artificielle appelée implant (monofocal ou multifocal).

Existe-t-il des risques à se faire opérer ?

Comme toute chirurgie, le risque zéro n’existe pas. Les complications sont toutefois exceptionnelles et dans la très grande majorité des cas, des solutions thérapeutiques sont possibles.

L’intervention est-elle prise en charge par la sécurité sociale ?

La chirurgie réfractive n’est pas prise en charge par la sécurité sociale mais de nombreuses mutuelles prennent en charge un forfait. Renseignez-vous auprès de votre assurance.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE