Chirurgie de la cataracte

Chez les patients présentant une cataracte (opacification du cristallin), le traitement est uniquement chirurgical.
Il consiste à retirer le cristallin « cataracté » et à le remplacer par un implant intra-oculaire dit « pseudo-phaque ». En effet, le cristallin joue un rôle optique très important. Outre le fait qu’il doit être transparent pour laisser passer la lumière et donc permettre la vision, le cristallin est une lentille convergente qui permet de focaliser les rayons lumineux sur la rétine.
L’implant intra-oculaire, en matériau acrylique ayant une parfaite bio-compatibilité, permettra de corriger, au moins en partie, les  différentes amétropies (myopies, hypermétropie et astigmatisme), même les plus importantes.

Lorsque les patients désirent corriger dans le même temps leur presbytie, des solutions sont parfois possibles avec l’avènement des implants multifocaux, permettant de corriger à la fois la vision de loin et la vision de près.

La technique chirurgicale la plus fréquemment utilisée, appelée Phacoémulsification, consiste, à travers une micro-incision d’environ 2mm, à fragmenter et aspirer la cataracte à l’aide d’une sonde à ultrasons.
L’enveloppe qui entoure le cristallin, la  capsule, est laissée en place et est utilisés pour le positionnement de l’implant.
L’incision est généralement auto-étanche mais, dans certains cas, un fil de suture peut-être mis en place.
L’implant est ensuite conservé toute la vie.

L’intervention se déroule dans la majorité des cas en ambulatoire, sous anesthésie dite topique (grâce à un collyre).

Un traitement post-opératoire, consistant principalement en l’instillation de collyres, sera prescrit.

La récupération visuelle prend en général quelques jours.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE